Dimanche 4 janvier 7 04 /01 /Jan 14:19

Tous ceux qui m’ont côtoyée connaissent mon grand intérêt, voire ma passion, pour la psychologie. Est-ce ma fille qui m’a contaminée ? Comme j’adore écrire, et surtout des « polars », j’ai prévu de décrire un héros qui souffre d’un trouble de la personnalité qui me « questionne » beaucoup. Les journaux en parlent et du coup, j’ai un peu exploré.

 

Je vais tenter de vous le décrire ce trouble. Il s’agit de la personnalité  « perverse narcissique ».

 

J’ai remarqué, mais cela n’engage que moi, qu’il s’agit souvent d’hommes.

 

Il s’agit d’un trouble caractérisé par un sentiment de supériorité disproportionné, un sentiment exacerbé de sa propre importance, par des fantasmes de pouvoir et de réussite.

Celui  qui en souffre possède un besoin insatiable d’admiration et n’en n’a jamais assez.

 

Il pense être quelqu’un qu’il n’est pas du tout et voudrait que « le monde entier » croit à son personnage.

 

Il pense qu’il réussit tout ce qu’il entreprend et s’imagine que tout lui est dû. Ils n’hésite pas à instrumentaliser les autres, surtout les femmes, pour parvenir à ses fins.

 

Ceci doit remonter à sa petite enfance, à une relation déséquilibrée avec sa mère. Elle ne l’a pas reconnu comme un être humain à part entière, elle l’a considéré comme faisant partie d’elle. Donc, comme  bébé, il n’a pu développer sa propre personnalité, et c’est une personnalité fictive qui a fini par se développer et prendre toute la place.

 

Il a grandi avec, en quelque sorte, un « coucou » à l’intérieur de lui (en psychogénéalogie, on dirait « une crypte »), mais c’est sa mère qui l’a rendu ainsi.

 

Selon toute probabilité, elle ne l’a jamais valorisé. Elle attendait beaucoup de lui et elle l’a sans doute empêché de réfléchir seul. Elle lui rappelait sans arrêt ses échecs. C’était un amour toxique qui a contribué à nourrir la haine ou le mépris de la femme chez lui.

Il soumet alors et humilie les femmes de son entourage parce que cela lui donne l’impression d’être puissant, alors que très probablement, il est sexuellement impuissant.

 

Sa femme, ses femmes, ne comptent pas du tout pour lui. Il les contrôle et elles ne font qu’obéir et sont toute dévouées à ses desiderata et son bien-être et à sa gloire.

 

Elles doivent soigneusement éviter de remettre en cause sa vision du monde, parce que, lorsqu’elles se risquent à le faire, il peut se montrer violent et menaçant.

 

Lorsqu’il offre quelque chose ou rend service à quelqu’un, il exige que l’on se montre extrêmement reconnaissant du  peu qu’il fait.


Parmi mes sources : le célébrissime feuilleton de Canal + : "La fureur dans le sang" et son héros le Psychologue-Profiler, le Dr Hill.

 

Intéressant isn’it ? Connaissez-vous quelqu’un dans votre entourage qui réponde à ce portrait ? Ecrivez-moi pour me dire ce qu’il en est.

 

 

Par Le blog de Suzanne - Publié dans : psychologie
Ecrire un commentaire - Voir les 22 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

J'ai egalement connu un PN. J'ai longtemps cru que c'était quelqu'un de bien, mais mon petit doigt disait de me méfier. Le pire c'est qu'il est très doué pour se faire apprécier et quand il sent le vent tourner, il disparait quelque temps et revient plus tard avec son numéro de charme, du coup on en oublie pourquoi on lui en voulait. Il a été trés manipulateur, au point de me persuader de lui preter 2000 euros qu'il a ensuite prete à quelqu'un d'autre en pretendant qu'il avait eu une prime. (ca ca ne fait pas longtemps que je le sais). J'ai aussi appris que le cancer qu'il m'avait dit être atteint n'était qu'une invention, je l'ai su par son ex femme a qui il a aussi fait croire qu'il était malade (au départ cancer du foie, puis tumeur au cerveau, et moi j'ai eu droit aux douleurs dans le dos). Son discours c'est qu'il n'a de compte a rendre a personne. il a manipulé son ex-femme, il a manipulé beaucoup d'autres femmes car même si il n'a pas le physique de l'emploi, il est beau parleur et a une haute estime de lui même. il vit a travers ses mensonges et il est persuadée que tout le monde l'admire et l'aime ... aujourdh'ui j'ai les yeux ouverts mais quand j'ai vraiement cru qu'il était décédé j'étais au plus mal ... la franchement je ne lui souhaites pas de mal mais si franchement il pouvait se planter qu'est ce que je serais contente .... cela ne serait que justice face a ce qu'il a fait subir a sa femme et croyez moi tout ce que vous pouvez imaginez n'est rien par rapport a la réalité. je mets en garde les filles de Lyon, si vous rencontrez un Bruno pas très grand mais beau parleur avec de beaux yeux bleux, rebroussez chemin, il se peut que ce soit le PN !!!! et N'oubliez pas - 1 : vous ne vous etes jamais trompé - 2 : il ne changera jamais - 3 : votre vie ailleurs ne pourra etre que plus belle FUYEZ !!!! ils n'en valent pas la peine Pour les dette notre PN a fuit, déménagements fréquents, la non cloture des comptes avec son ex-femme qui elle est saine financiere et a qui on demande des comptes. pas de pension alimentaire ... je pourrais en rajouter pendant des heures
Commentaire n°1 posté par Emma le 12/02/2009 à 23h55
Merci Emma pour votre commentaire si plein d'émotions. Hélas les "pervers narcissiques" font beaucoup de dégâts et sont d'autant plus difficiles à démasquer qu'ils sont en général assez charismatiques. Dites-vous que, comme dit proverbe : "ce qui ne me tue pas, me renforce". Vous êtes sortie de cette épreuve pleine de nouvelles ressources. Et je ne puis que vous conseiller de continuer à lire mon blog et notamment les jeux psychologiques, car le pervers narcissique s'adonne souvent à des jeux. Les détecter peut aider à échapper à l'influence de ces personnes dangereuses.
Commentaire n°2 posté par Suzanne le 13/02/2009 à 10h44
Bonjour - je suis un homme, victime de sa femme perverse narcissique. Après plus de 20 ans de mariage et de souffrance, je me suis réveillé il y a 1 an. Je cherche à partager dialoguer pour m'en sortir. C'est une vraie catastrophe sur tous les plans.J'aimerai pouvoir parler. Merci
Commentaire n°3 posté par Franck le 17/04/2009 à 20h28

Bonjour Franck,

Il n'est pas toujours simple de se sortir que la nasse que tissent les pervers narcissiques autour de leur victime, lesquelles espèrent toujours que leur persécuteur va changer, car ces individus soufflent le chaud et le froid. Après 20 ans, le mieux est de vous faire aider par un spécialiste et votre besoin de parler en témoigne.
Bon courage à vous. Suzanne

Réponse de Le blog de Suzanne le 18/04/2009 à 09h20
Bonjour, Les PN ne sont pas que des hommes, il y a aussi beaucoup de femmes... Elles sont peut-être juste plus difficile à repérer...J'avais une amie d'enfance qui était PN, c'était l'enfer... je crois que ce doit être pire lorsque le PN est notre amoureux,il entre alors dans notre vie intime et là, c'est sûrement plus destructeur... Isabelle Nazare-Aga, dans son livre "Les manipulateurs sont parmi nous", suggère d'oublier une communication normale avec ces gens, et si possible, les mettre hors de notre vie...aucun remède pour guérir un PN...
Bonne Chance!
Commentaire n°4 posté par Ludovica le 20/04/2009 à 23h01
Excellent commentaire ! Oui, c'est vrai les PN ne sont pas que des hommes, j'avais d'ailleurs dit majoritairement et je le maintiens. Mais il est vrai qu'il y a aussi des femmes qui souffrent de ce trouble de la personnalité et c'est vrai aussi qu'elles peuvent être redoutables. Vrai aussi qu'il est vain de vouloir guérir un PN tout simplement parce qu'il pense tout simplement être "normal" et que ce sont les autres qui ne vont pas bien.
Arte a diffusé dimanche dernier un reportage très intéressant (rediffusé Vendredi 24/4 à 9h55) intitulé : "je suis un psychopathe". On y voit un homme qui se dit PN, mais si, selon moi, il en a des traits mais ne l'est pas totalement, car il a trop conscience de ce qu'il est et de l'impact que cela a sur son entourage.
En revanche, on y voit un chat jouant avec une souris, et le PN, c'est tout à fait ça.
Réponse de Le blog de Suzanne le 21/04/2009 à 14h50
Je suis impressionnée par ce portrait de PN qui correspond en tous points à mon ex. Je ne connaissais pas ce trouble de la personnalité, et la description que vous en faites m'éclaire beaucoup sur son comportement complètement insensé que ce soit dans sa vie privée ou dans sa vie professionnelle ... et il fait ça à grande échelle!
Commentaire n°5 posté par Florence le 16/05/2009 à 12h35
Bonjour Florence,
J'ai déjà reçu beaucoup de commentaires sur cet article. Je pense en publier une suite prochainement.
A très bientôt
Réponse de Le blog de Suzanne le 17/05/2009 à 17h41
Bonjour Suzanne,
Moi aussi j'ai vu l'émission sur Arte sur les psychopathes et ce qui m'a permit (brutalement) de prendre conscience du trouble du comportement de mon ami car je ne comprenais pas ce qui se passait et qui me détruisait jour après jour depuis des mois... En l'absence de ce reportage, je pense que je serais encore avec lui. j'ai eu la chance d'en prendre conscience! Cette relation a été traumatisante et elle l'est encore.Je plains les personnes mariées et ayant des enfants avec ces "monstres".
Sur les conseils d'un psy, j'écris l'histoire et je suis sidérée quand je me relis. Comment ai je pu supporter tout ça?
Je n'ai pas un caractère crédule mais il (ou elle) savent faire passer les pires crasses sur le registre de la normalité.Et ça marche puisqu'on a le sentiment que "quelque chose cloche" mais on reste et on subit quand même. En plus, on se remet constamment en question, on culpabilise. C'est incroyable! Ces gens sont très fort. vivre une histoire avec un pervers narcissique, c'est avancer sous hypnose, perdre le contrôle de ses pensées, de sa vie...Expérience psychologique à déconseiller.
Commentaire n°6 posté par Calou le 06/06/2009 à 21h04
J'ai entamé une procédure de divorce il y a deux ans. J'ai "soudain" découvert que voilà 15 ans que je vivais avec quelqu'un qui n'était pas celui que je voyais... La demande de divorce a été révélatrice... 15 ans (et un mariage après 13 ans de vie commune) de vie, où j'ai été bafouée, trompée, spoliée, etc... sans m'en rendre compte. Enfin presque. J'aurais dû voir des choses, des proches ont tenté des appels... Pas possible !!! puis la dégringolade !! Travaillant dans le social, et le psy, je me suis documentée et j'ai essayé de lui faire comprendre !!! Belle erreur ! Essayez d'expliquer à un PN qu'il l'est !!! je suis toujours en cours de divorce. Parfois je me dis :"je vais tout laisser tomber!" je ne veux surtout pas rentrer dans son jeu. Mais, bon sang, même si il n'y a pas d'enfants (HEUREUSEMENT) en jeu, il s'agit aussi de mon "honneur", de ce qui fait que je suis moi. Et je continuerai quoique qu'il m'en coûte.
Commentaire n°7 posté par christine le 06/06/2009 à 22h20
il y a des femmes perverses, l'une d'entre elles joue avec moi depuis longtemps, j'ai laissé faire mais suis à bout ce jour, avec elle c'est presque comme un jeu . Je ne sais pas si je m'exprime bien mais cette femme qui se prétend mon amie , je crois qu'enfin je découvre le problème :
elle me fait ds cadeaux ( prix toujours annoncé ce qui fait qu'en retour j'ai l'impression d'être toujours débitrice mais de quoi?)
elle essaye de nous monter les unes contre les autres ( on travaille 5 femmes ensemble) sur des sujets les plus divers : qui a eu le plus de WE, de congés , de formations ...)
elle nous enfonce sur nos erreurs , alors qu'elle est irréprochable et ceci souvent en public
elle seule "tient le service" avec des "sacrifices" ce qui est faux
elle trouve toujours "le point faible" et change habilement de cible de semaine en semaine
elle dénigre les cadeaux qu'elle reçoit et se moque de la tenue vestimentaire de ses collègues , toujours avec l'une ou l'autre, jamais devant l'interessée
Je me suis fait prendre au jeu , mais là je n'en peux plus, 2 des plus jeunes l'ont percé à jour et il n'y a que 2 ( les plus âgées) sur qui elle excerce son pouvoir
je ne sais que faire car en m^me temps, elle s'arrange pour "récupérer" ses "sujets" par des flatteries après une grosse séance de dénigrement
voilà, ça m'a fait du bien d'en parler ce jour car j'en ai gros sur le coeur
Commentaire n°8 posté par lassauge le 23/06/2009 à 18h18
Bonjour et merci pour l'intérêt que vous portez à mon blog.

Pour ce qui est de la personne que vous décrivez, je ne sais si elle entre dans le cadre des personnalités perverses narcissiques. Une chose est certaine, c'est qu'elle "joue" à plusieurs jeux psychologiques au sens de l'Analyse Transactionnelle et notamment à "Battez-vous!", "Moi, mieux que toi"... (et cela vous l'avez bien identifié).

Je vous suggère d'aller voir les articles que j'ai écrit à ce sujet dans la rubrique "formation".
Peut-être cela vous éclairera-t-il davantage.

Bien cordialement,

Suzanne
Réponse de Le blog de Suzanne le 25/06/2009 à 15h53
Je suis d'accord avec beaucoup de points du portrait du MPN sauf sur "l'impuissance" qui n'est pas une généralité au contraire il sont souvent dans la toute-puissance même au niveau sexuel et sont très performants dans le domaine.Du moins c'est mon expérience.
Commentaire n°9 posté par Christie le 01/07/2009 à 10h31
Bonjour Suzanne,
Je suis trés intéressée par votre paragraphe, je cite : " Ceci doit remonter à sa petite enfance, à une relation déséquilibrée avec sa mère. Elle ne l’a pas reconnu comme un être humain à part entière, elle l’a considéré comme faisant partie d’elle. Donc, comme bébé, il n’a pu développer sa propre personnalité, et c’est une personnalité fictive qui a fini par se développer et prendre toute la place.
Il a grandi avec, en quelque sorte, un « coucou » à l’intérieur de lui (en psychogénéalogie, on dirait « une crypte »), mais c’est sa mère qui l’a rendu ainsi.
Selon toute probabilité, elle ne l’a jamais valorisé. Elle attendait beaucoup de lui et elle l’a sans doute empêché de réfléchir seul. Elle lui rappelait sans arrêt ses échecs. C’était un amour toxique qui a contribué à nourrir la haine ou le mépris de la femme chez lui.
Il soumet alors et humilie les femmes de son entourage parce que cela lui donne l’impression d’être puissant, alors que très probablement, il est sexuellement impuissant.
Sa femme, ses femmes, ne comptent pas du tout pour lui. Il les contrôle et elles ne font qu’obéir et sont toute dévouées à ses desiderata et son bien-être et à sa gloire."
J'aurai tendance à rejoindre ce point de vue mais j'aimerai approfondir la question. Est-ce une analyse personnelle ? Repose-t'elle sur des lectures et / ou des positions de spécialistes de la question ? Si vous pouviez me donner des pistes, j'en serai ravie.
Bien cordialement, Meli
Commentaire n°10 posté par Meli le 05/07/2009 à 11h32
Bonjour Meli,

Merci pour votre intérêt pour l'article relatif à la personnalité PN. Je me suis efforcée, dans mes différentes réponses ou articles relatifs à ce trouble de la personnalité, de donner, soit des références, soit des liens, soit de parler de reportages vus ou à voir. Bien entendu, je m'appuie aussi sur mes constats personnels, sur des échanges avec des professionnels, sur mes formations suivies en psychogénéalogie notamment (pour la notion de crypte). Le Livre de Marie France Hirigoyen sur le Harcèlement moral décrit également ce type de personnalité.

Voici donc quelques pistes, mais je suis certaine que si vous êtes interressée par le sujet, il en existe d'autres que vous saurez trouver, ne serait-ce que sur le net.

Bien cordialement 
Réponse de Le blog de Suzanne le 05/07/2009 à 20h00
Merci Suzanne d'avoir pris le temps de me répondre car j'ai cru comprendre que vous étiez un peu occupée :). Effectivement, j'ai lu Marie-France Hirigoyen et son analyse pertinente mais vous m'avez apporté quelque chose en me permettant de découvrir la psychogénéalogie. Sans être une spécialiste, c'est effectivement la vision que j'avais de l'un de ses prédateurs. Certains disent que ces individus n'ont pas atteint le stade de la maturité. C'est assez troublant de constater que par des chemins différents, on parvient à des conclusions assez proches.
Commentaire n°11 posté par Meli le 05/07/2009 à 22h35
Bonjour, tout ce que vous décrivez correspond trait pour trait à mon mari. En effet, chaque problème qui survient est de ma faute, il me traite comme une moins que rien et s'evertue à vouloir détruire tout ce que j'entreprends. Il sait très bien manier le miel et l'ortie. A savoir : il prétend m'aimer et avoir besoin de moi pour vivre mais en fait quelques temps après je ne suis plus qu'une "merde", une "salope" enfin je ne vous donne que les plus gentils mots. Il peut aussi être violent pour des choses auxquelles il croit et qui ne sont pas réelles. Par exemple : un jour il était persuadé que j'avais une liaison et bien il m'a frappée si fort que je me suis évanouie. Et je ne compte pas le nombre de fois où il m'a menacée de me faire la peau dans d'horribles souffrances.... J'ai un enfant avec lui, un petit garçon adorable, mais j'avoue que depuis 5 ans que nous sommes mariés, je pense à divorcer. Ce qui me retient ? LA PEUR.
Voilà un très bref résumé de ce que je peux endurer.....
Commentaire n°12 posté par LEROY le 31/07/2009 à 12h00
Bonjour,

J'ai trouvé votre témoignage tout à fait poignant. Vous avez eu le courage de témoigner et il en fallait du courage pour oser dire votre peur.

Personne ne peut s'arroger un droit sur un autre individu... Aussi, voici 2 numéros auxquels vous pourrez vous adresser pour obtenir de l'aide :
SOS femme violence conjugale : 01 40 33 80 60
SOS violences familiales : 01 44 73 01 27


En attendant, je vous adresse toute mes meilleures pensées.

Suzanne
Réponse de Le blog de Suzanne le 02/08/2009 à 12h22
LA vierge MARIE, c'était le surnom que m'avait donné mon PN !!!!! (c'était de l'humour !!!!)7ans 1/2 de vie commune l'ENFER !!!!à tout point de vue je l'ai foutu à la porte de chez moi le 1/11/2008 il habite le même village que moi le chemin de la guérison est très long, semé d'embûches et je confirme qu'il y a par la suite comme un besoin de cure de désintoxication j'ai encore du mal AUJOURD'HUI à ACCEPTER qu'il puisse exister des êtres "humains" aussi immondes , abjects ,monstrueux et qui vous aménent aux portes de la folie , du suicide etc...MERCI pour tous ces livres et blogs qui m'ont ouvert les yeux j'ai commencé par LE SYNDROME DE PETER PAN (ma 1ère découverte) la personnalité BORDERLINE , mais c'était encore pas assez et oui j'ai eu la révélation en prenant connaissance du PN, il a détruit une part de moi même mais j'ai retrouvé le chemin de la vie lui m'emmenait vers la MORT
Commentaire n°13 posté par la vierge MARIE le 23/12/2009 à 21h38
Bonjour,
Comment dire ? En fait il faut avoir subi un pervers narcissique pour comprendre la douleur que représente une telle relation. J'ai été mariée 10 avec un PN, je me suis enfuie depuis janvier 2007 et mon combat pour m'en sortir n'est pas fini. C'est un véritable poison, il empoisonne la vie de sa victime sans avoir l'air d'y toucher, en toute impunité. Il s'arrange pour ne pas laisser de trace mais c'est un véritable assassinat organisé et prémédité. Quel courage, quelle force de caractère pour s'en sortir !! Car le PN ne capitule JAMAIS; Sa haine est intarissable et sa vengeance est sans fin. A l'extérieur, il passe pour une victime, pour une personne charmante et drôle. Dr Jekyl et Mr Hide, pour moi l'enfer continue mais je suis sûre que je finirai pour m'en sortir. L'important pour la victime, c'est de comprendre à qui elle a affaire pour le contrer. C'est une expérience inoubliable, la douleur n'est pas mesurable mais une fois passé entre ses mains on est marqué au fer rouge à vie !!!
Commentaire n°14 posté par Eléonore le 10/02/2010 à 14h47
J'ai45ans et mon père est un pn.Il réussi à
détruire toute ma vie.tentatives de suicide cancer grave attaques de panique fatigue
chronique ne sont qu'une partie de l'iceberg des désastres que cela provoque.J'ai passé toute mavie à me soigner,croyant que j'étais borderline ou dépressive etc...récemment sur le net j'ai trouvé la définition du pn une
révélation!! cela aide bp pour se déculpa-biliser.Toute cette vie de souffrance sans aucune comprehension de l'entourage ni aide approprié des psy le déni permanent cela emmè-ne aux confins de la folie.mes blessures sont
infligées à vie mais on peut les gérer et s'
apaiser un peu avec le temps et l'éloignement bien que environ 4 fois par semaine je me
réveille en hurlant à cause de cauchemards où
il est souvent présent et violent.j'envisage à nouveau une aide mais auprès de thérapeutes plus spécialisés ceci étant pour le moment ma recherche est vaine mais je ne baisserais jamais les bras il ne me vaincra pas! fuyez et
consultez, ne cherchez pas à le comprendre
considérez le comme un ennemi mortel.
Commentaire n°15 posté par chrysalis le 22/02/2010 à 17h22
Je suis marié à un homme qui ressemble à ce que vous décrivez, il m'q trompé durant 9 mois, puis on s'est séparés, revenu ensemble car je ne supporte pas la séparation, puis d'adresse Email en adresse Email il discute de X avec des femmes, me dit que toutest de ma faute car il n'arrive pas à avoir d'équilibre, je lui voled el'argent et c'est reparti pour un tour çà fait 15 ans que ça dure, je grossie alors il ne me touche plus mais il me trompe avec une femme deux fois plus grosse que moi, mais lui dit ne pas me tromper c'est juste sur internet et que je dramatise toutn bref je n'en sort pas
merci
Commentaire n°16 posté par uzan le 27/07/2010 à 11h51
Bonjour Suzanne,
Voila plusieurs mois que je tente de comprendre les jeux psychologiques.
Après des recherches sur le net, je suis tombé sur ton site. Il a pu répondre à quelques unes de mes questions. Il est bien expliqué. J'aime beaucoup ton blog.

Cependant je n'arrive pas à comprendre comment ne pas participer à un jeu psychologique.
J'ai cru comprendre que l'ignorance est l'arme la plus éfficasse. Mais l'ignorance isole l'individu.
quel serait le meilleur moyen de ne pas rentrer dans un jeu psychologique tout en répondant ??

Dans l'exemple de la réunion, la victime remet le reproche sur le dos du percecuteur si je me souviens bien.
comment aurait dut il réagir ???
accèpter ??
Commentaire n°17 posté par D4vId le 07/08/2010 à 18h17

Bonjour David et merci pour l'intérêt que vous portez à mon blog.

Vous avez raison, il est très difficile de ne pas participer à un jeu, mais comme vous avez pu le lire, les jeux sont d'intensité variable. Tant que l'on "joue" dans l'intensité 1er degré, cela peut encore aller, même s'il se crée déjà des petites failles. Dès que l'on aborde le 2ème degré, attention "DANGER"...

Quant à savoir quelle serait le meilleur moyen de ne pas rentrer dans un jeu psychologique tout en répondant, en formulant les choses de cette façon, vous êtes déjà entré dans le jeu, car il est difficile d'être dehors tout en étant dedans.

Il n'existe pas de réponse unique sur le "comment faire face à une situation", car toutes les situations ont leurs particularités, et une situation ne ressemble jamais totalement à une autre.

Le meilleur moyen de ne pas entrer dans un jeu consiste déjà à identifier que l'on est confronté à un jeu. Comme je l'ai écrit, cela est possible lorsque l'on ressent un léger malaise face à une transaction. Mais cela est aussi assez compliqué et demande une grande expérience des jeux (il m'arrive encore de me faire "piéger"), posez vous la question sur les bénéfices secondaires, car, ce qui m'interpelle dans votre message est votre souhait de "répondre". Qu'est-ce que cela vous rapporte de répondre ? Qu'est-ce que cela dit sur vous ? Que voulez-vous prouver et à qui ?

Bien cordialement,

Suzanne

Réponse de Le blog de Suzanne le 14/08/2010 à 10h40
bonjour,
je navigue sur les sites expliquant le fonctionnement PN depuis que j'ai compris que j'avais eu affaire à un tel individu.
Un jour il s'est moqué de moi quand je lui ai dit "tu as pris le contrôle de mon cerveau".
Plusieurs fois il m'a rappelé cette phrase en ce moquant "c'est la pire connerie que j'ai pu entendre".
J'émerge peu à peu de 7 ans à être obsédée par ce type, à vouloir le garder, le séduire.
Plusieurs séparations.. j'ai toujours senti que "quelque chose clochait" mais j'étais prise dans un tourbillon de passion et lui aussi au début apparemment.

Il me dit toujours qu'il "m'aime" mais que je suis "trop chiante".
Une fois il m'a hurlé "tu ne vois pas : tu es une loque humaine, sans amis, sans projet, sans avenir".
Quelle douleur d'entendre ça de la bouche de celui qu'on aime...
En ce moment je vis seule, je digère tout ça, j'essaye de comprendre.
Commentaire n°18 posté par ghis le 29/08/2010 à 09h00
Bonjour,
j'avais posté un comm sur les jeux psychologiques.
Je cherchais à savoir comment ne pas rentrer dans un jeu.
aujourdhui, je commence à m'apercevoir lorsqu'un jeu est mis en place.
Vous m'avez demandé ce que j'attends dans un jeu.
Les jeux qui m'intérèssent sont ceux qui permettent d'étendre un certain pouvoir sur la proie.
Une personne va tenter de déstabiliser une cible
en posant par exemple des questions très perveres qui vont déstabiliser la victime.
Rester sans rien dire entraine une victoire pour le percécuteur.
Rentrer dans le jeu et tenter de sortir gagnant c'est y jouer.
Mon besoin, c'est simplement de comprendre comment fermer la porte à ce type de jeu en répondant.
A force de fermer la porte, le percécuteur ne gaspillera plus son temps inutilement.
Commentaire n°19 posté par david le 29/08/2010 à 13h23
les pervers narcissiques font vivre un calvaire à leur victimes, j'en sais quelque chose...
Commentaire n°20 posté par lapetitefemmequiserebiffe.over-blog.com le 16/11/2010 à 15h52
Bonjour, j'ai bien lu votre blog sur le pervers narcissique. J'y retrouve un peu près ma mère. J'aimerais tant pouvoir partager mon vécu avec une personne qui me croit. Cara mère s'est construite une image pour l'extérieur de femme dévouée à son mari, à ses enfants. Elle sair se faire appréciéer des gens du village : petits cadeaux et services rendus font d'elle une personne exemplaire. Cependant à la maison, à l'intérieur loin du regard de la société, elle se comporte comme un tyran avec nous et notre père : dénigre nos personnes, dénigre ce que nous faisons, insultes grossières, qund mom frère était petit, elle le méopéprisait, le battait. Elle a toujours refusé de discuter avec des professionnels. Disant que c'était nous qui avons des problèmes. Maintenant je vis près de chez mes parents; je vois bien qu'elle s'acharne sur mon père en le dénigrant et en nous dénigrant. C'est terrible de vivre avre une telle personne car elle a 2 visages. Quand j'aborde ce sujet avec elle soit elle devient violente, insultante, soit elle se fait passer pour une victime et toujours en se référant à ce que ses amies pensesent de nous. J'ai parlé de mon vécu avec plusieurs personnes, cela m'a fait du bien d'être écoutée et surtout crue. Si je parle plus ouvertement aujourd'hui, c'es pare ce que je pense que ces personnes sont plus nombreuses que ce que l'on croit. A mon avis, je compare une personnalité perverse narcissique, à un violeur, à un pédophile car il y a viol moral de la personne, destrusction perverse de la personne qui subit cela. Je suis encore engluée dans cette histoire mais je suis prête à témoigner de mon vécu et à échanger avec d'autres personnes. Amitiés. Marie
Commentaire n°21 posté par marie le 05/08/2011 à 09h24

Bonjour Marie,

Votre témoignage est très crédible et comme vous avez pu le constater, bien que mon blog comporte de nombreux sujets, il y a beaucoup de commentaires concernant la PN. C'est dire si le sujet interpelle et s'il concerne de nombreuses personnes, comme vous le dites si bien.

Je pense, néanmoins, qu'en parler avec votre mère est inutile et que vous allez vous épuiser pour rien. Ces personnes n'ont pas conscience de faire souffrir leur entourage. Il s'agit d'un trouble du comportement. Pour la PN, ce sont les autres qui dysfonctionnent et non pas elles.

je crois également qu'échanger avec d'autres personnes victime de PN vous ferait plus de mal que de bien, car cela vous enfermerait dans une prison alors que l'idée est de vous échapper de ce cercle infernal dans lequel votre mère essaie (insconsciemment) de vous enfermer.

Le fait que vous viviez près de chez vos parents m'inquiète, cela n'est pas libérateur et les enfants n'ont pas à prendre en charge les problèmes des parents (comme vous le faites pour votre père).

Pour me libérer, quand j'ai un problème j'écris ou j'en parle à mon psy et ça me fait beaucoup de bien. Je me répète aussi en permanence que "nous en sommes en démocratie et les gens ont le droit de penser ce qu'ils veulent de moi, mais premièrement, c'est pas pour cela qu'ils ont raison, deuxièmement, ce n'est que leur point de vue, troisièmement, je m'en fiche. Je ne me soucie que de l'avis des gens qui comptent pour moi et que j'aime.

Bon courage à vous,

Suzanne

Réponse de Le blog de Suzanne le 05/08/2011 à 18h20
Chère Suzanne, votre explication de ce troubel est très rudimentaire. Mon fils en en thérapie pour ce trouble et ce qui est particulièrement étonnant dans tout son trouble c'est l'attachement qu'il a aux femmes ainsi que la protection qu'il leur donne. Les données famillialles ont beaucoup évluées depuis des années. Les gardes partager qui donnent aux enfants d'autre figure d'autoriés féminines que la mère même si celle-ci demeure la mère. Pour ma part, c'est toujours son père de qui j'ai entendu dire : prend ton trou... et toujours proné l'autonomie pour les enfants. J'ai toujours à mon fils qu'on pouvait élever les enfants pour les posséder ou faire en sorte qu'ils soient auto-penssant et autonome en société. Voilà pour ma part ce que je crois.
Commentaire n°22 posté par Emmanuelle Ricard le 25/08/2011 à 19h47

Présentation

  • : Le blog de Suzanne Sanchez
  • Le blog de Suzanne Sanchez
  • : Politique psychologie astrologie mythologie symbolisme Actualité
  • : Mon blog est assez hétéroclyte. Il témoigne de mon intérêt pour les individus et les relations interpersonnelles. C'est pourquoi, il parle de l'analyse transactionnelle, et comporte une présentation des jeux psychologiques. J'y aborde également certaines typologies telles que : "la personnalité dépendante" et "la personnalité des pervers narcissiques" qui m'ont valu un certain nombre de commentaires. Je présente également mon goût pour le symbolisme et l'ésotérisme.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Créer un Blog

Recherche

Profil

  • Le blog de Suzanne
  • Le blog de Suzanne Sanchez
  • Femme
  • 10/07/1950

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

A découvrir

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés